Présentation du projet de lecture de paysage 2000/2001

Déroulement du projet :
- Logistique
Fiches de préparation :
-
l'émergence des représentations sur le village
- la toponymie
- l'étude d'un agrosystème "caussenard"
I Intitulé du projet :

                     Lecture et compréhension de paysages 

II Objectifs généraux :

Découverte de l’environnement proche.
Lecture et compréhension d’un paysage. Acquisition d’une méthodologie, de clés en toponymie.
Renforcer l’utilisation des TICE.

III Description du projet :

A / Découverte de l’environnement proche

  1. Constat

     - Présence d’un site représentatif du mode d’exploitation traditionnelle du territoire des Causses du Quercy à proximité de l’école, au lieu dit "la Borie d’Imbert" d’une superficie de 22 ha.
     - Création en cours d’un Centre d’Interprétation de l’espace rural en ce lieu, conçu autour d’une ferme représentative dans sa fonction, à la fois du patrimoine et des productions traditionnelles locales. Il s’agit de présenter les spécificités humaines et naturelles du territoire des Causses du Quercy, le tout s’inscrivant dans une optique de préservation maximale du site par le biais d’un réaménagement fidèle du bâti et des espaces environnants. 
     - Dimension patrimoniale et environnementale de la commune de Rocamadour et du P.N.R.C.Q. dans lequel elle s’inscrit.

    •             "Grand Site" de Midi-Pyrénées inscrit en parti au patrimoine mondial de l’UNESCO et aux Monuments Historiques
    •             des espaces répertoriés et classés (zones d’espace sensible, ZINEF, Natura 2000, etc.)
    •             lieu important de tourisme (plus d’1,5 million de visiteurs par an)
  1. Implication de l’équipe pédagogique

     - Volonté d’inscrire l’école dans son milieu, son environnement tout en l’ouvrant sur le monde via les N.T.I.C. et la création d’un site sur la Toile.
     - Implication de l’équipe pédagogique dans une logique de formation / animation :
 

            - Interventions de M. Menassol, animateur Langue et Culture régionales, circonscription Figeac Gourdon sous la forme d’une sensibilisation à la langue Occitane (chants, proverbes, histoire, toponymie). Classes de C.M.1 et C.M.2, 1999/2000.
            - Atelier de langue occitane animé par M. Menassol (8 X 1,30 h.), 2000/2001, Mlle Oulié, M. Castanié.
            -  Sensibilisation à l’environnement et au tri des déchets. Visite du centre de tri des déchets ménagers de Catus lors des années scolaires 1999/2000 et 2000/2001. Classes de C.M.1 et C.M.2.
           - Création de jeux et jouets en bois en utilisant l’Occitan comme support. Intervention de l’association "Chemins buissonniers". Classe de C. M. 1, 1999/2000.

B / Apprendre à lire un paysage, le comprendre. Acquérir une méthodologie et des clés en toponymie

  1. La lecture de paysage

Elle s’organise autour de quatre axes principaux :
    
- Voir ( observer )
     - Ressentir ( observer )
     - Comprendre Déchiffrer/Étudier
     - Agir (Conclure)

  1. Toponymie

L’étude et la pratique de la langue occitane agissent comme mémoire et comme outil de compréhension de l’environnement, de la géographie, et de l’histoire, de Rocamadour.

C / Le renforcement de l’utilisation des TICE

  1. Une présence importante

     - À travers le projet de la circonscription de Gourdon dont c’est un axe fort : "…Poursuivre l’appropriation des nouvelles technologies dans la pratique quotidienne de la classe."
     - À travers le projet d’école intitulé "Maîtrise de la langue à travers la B.C.D. et les T.I.C.E.". Le public concerné étant celui des élèves du R.P.I. des communes d’Alvignac, Miers, Padirac, Rignac et Rocamadour.

  1. Motivation des enseignants 

     - Formation des différents enseignants dans le cadre d’un stage école de 4 jours ( année scolaire 1998-1999) constitutif à la dotation en matériel informatique du R.P.I. nouvellement crée.
     - Stage de mutualisation des ressources liées à l’utilisation d’Internet (mars 2000), 4 jours, M. Castanié
     - Participation à l’Université d’Automne de l’IUFM de Toulouse, les 2 et 3 novembre 2000, dont le libellé était "TICE : quelles compétences à améliorer ? ", M. Castanié.

  1. Le profil des aides éducateurs

     - Les deux aides éducateurs du R.P.I. depuis janvier 1999 ont pour missions principales d’apporter leur aide dans les domaines de l’utilisation d’une B.C.D. et de la maîtrise de l’outil informatique

  1. Matériel informatique mis à disposition

Lors de la création en septembre 1998 du R.P.I., le S.I.V.U. "l’Étoile" a souhaité doter l’ensemble des classes de matériel informatique adapté. Soit :
    - une configuration de base pour chacune des 7 classes comprenant

  • 2 ordinateurs multimédia de type P.C.
  • 2 onduleurs
  • 1 imprimante de type jet d’encre couleur (avec répartiteur)
  • Logiciels (MSWord, MSWorks, MSPublisher 98, MSFrontPage 2000, Sound Forge…)

     - et pour chacun des 3 pôles définis

    • 1 numériseur
    • 1 lecteur ZIP
    • 1 liaison Internet

      - auxquelles ont pu s’ajouter certains équipements :

    • 1 micro pour la prise de son (Rocamadour)
    • 1 logiciel de transfert de fichiers (Rocamadour)
    • Un appareil photo numérique obtenu grâce à une dotation A.P.I.P.E.
  1. Pratiques pédagogiques intégrant les T.I.C.E.

                          - Correspondance scolaire via le courrier électronique :

Classe de C.M. 2 :  Sainte Julie, Québec, Canada (écriture d’un roman coopératif 1999/2000)
                                 Munkekaerskolen, Danemark (échanges écrits en français 1999/2000) 
                                 et oraux en anglais 2000/2001
                                 Toronto, Ontario, Canada 2000/2001 
Classe de C.M. 1 : Solsona, Espagne (1999/2000), 
                                 Sussex,  Nouveau Brunswick, Canada 2000/2001

                          - Conception, réalisation et mise en ligne d’un site Internet ( classe de    C.M.2 juin 1999 ) intitulé "Les Loustics amadouriens" sur lequel sont présentées des rubriques aussi diverses et variées que :

      les activités des élèves
      le R.P.I. avec ses différents pôles
      poèmes et chants
      le journal scolaire du R.P.I.
      environnement (flore, faune, architecture vernaculaire, parc naturel régional)
      présentation de nos correspondances électroniques ainsi que les classes avec lesquelles elles se sont réalisées
      le relevé météo, l’éphéméride et la charade quotidienne
      les exposés réalisés
      les fiches lecture individuelles
      les liens favoris vers d’autres sites
      sport avec les résultats des athlètes français aux J.O. de Sydney 2000
      les relevés d’audience du site selon les pays avec une présentation succincte de ces derniers
      le livre d’or où les internautes peuvent nous laisser un mot
      le projet d’école et ses avenants.

      - Rédaction, élaboration et mise en page d’un journal scolaire via un logiciel de PAO (MSPublisher).
      - Recherche d’informations sur des supports cédéroms (encyclopédies, documentaires, etc.) ou sur Internet via l’utilisation raisonnée de moteurs de recherche.
      - Travail de lecture, de manipulation et de création d’images numériques à partir du numériseur, de l’appareil photo numérique via des logiciels de traitement de l’image.
      - Travail d’écoute, d’enregistrement, de modification de sons numériques à partir du micro, du lecteur CD, du lecteur enregistreur numérique via des logiciels de traitement du son.

  1. Volonté et objectifs

     - Mise en ligne de nos activités, de nos démarches, expériences, travaux, et réalisations sur notre site ainsi que sur celui du CDDP.
    - Correspondance régulière avec Mme. Malique, CPDLCR coordonnatrice du projet.
     -
Correspondance régulière avec M. Leboulch, intervenant du Musée de plein air de Cuzals.

IV Étapes de réalisation du projet :

voir fiches de préparation 

Logistique

I Cartes

I.G.N.

- Référence 2136 ET (TOP 25) Rocamadour – Padirac - Vallée de la Dordogne, 1/25 000, IGN, 1995.
     2 exemplaires de ce document.
          25 tirages format A3 de la zone correspondant à la commune sous forme de photocopie couleur. Ces extraits de carte ont été plastifiés et collés sur des cartons rigides (vieux calendriers).
          25 tirages format A3 en noir et blanc aisément exploitables (coloriage, écrits, etc.).
     1 transparent destiné à être utilisé via le rétroprojecteur sur lequel a été reproduit l’extrait de la carte IGN en format A4.

- Tirage de photographies aériennes de la commune de Rocamadour, mission 1998F 1936-2137 P /300, clichés 22 et 67, émulsion noir et blanc, agrandissement 65 X 65 cm.
        1 exemplaire de chacun de ces clichés.

Plan cadastral dit de Napoléon

- Commune de Rocamadour (1825)
- Plusieurs feuilles reproduites sur des calques grand format
           zone de la Borie d’Imbert
           zone de la Borie Delpech
           zone des Campagnes

Carte géologique

- Référence n°833 Gramat à 1/50 000, J.G. Astruc, J.C. Coustou, R. Cubaynes, J. Galhargue, M. Lorblanchet, R. Marcouly, T. Pélissié, J. Rey, Éditions du BRGM, Service géologique national, 1994.
- 1 seul exemplaire de ce document.

Carte de Cassini (XVIIIe siècle)

- Extrait de la feuille sur laquelle sont présentes Rocamadour ainsi que toutes les autres communes environnantes.
- 1 exemplaire par élève de ce document.

II Ouvrages régionaux

- Lot, Encyclopédie Bonneton, Christine Bonneton, Paris, mai 2000.
- Notes d’architecture rurale en Quercy n° 2 (constructions en pierres sèches), Quercy Recherche n° 1 à 85.
- Notes d’architecture rurale en Quercy n° 3 (la maison), Quercy Recherche n° 1 à 84.
- Lectures au Cantou, tome 1, Quercy Recherche, CDRQ, Cahors, 1980.
- Lectures au Cantou, tome 2, Quercy Recherche, CDRQ, Cahors, 1983.
- Les Causses du Quercy, C. Chantraine, éditions du Laquet, Martel 1995.
- Rocamadour "Une cité en équilibre", Michèle Chauveau, Carnets de Notes, Tour de Faure, 1998.
- Atlas géographique du Lot, Groupe d’Études Géographiques du Lot, 1996.
- Agriculture et vie rurale en Quercy au XIXème siècle 1789-1914, Étienne Baux, Archives du Lot, Service Éducatif Dossier N°3, 1982.
- Le Lot département morcelé, Études les dossiers de l’INSEE n°88, INSEE Midi-Pyrénées, Colomiers 1998.
- La flore en Quercy, éditions Quercy Recherche, articles de la revue Quercy Recherche 1974 à 1998.
- Statistiques du département du Lot, J-A. Delpon (tomes I et II), Quercy Recherche, Cahors, 1979 (éd. Originale1831).

III Dictionnaires

- Lexique Occitan – Français, Roger Barthe, Collection des amis de la langue d’Oc, Paris 1980.
- Toponymie Occitane, B. et J. Jacques Fénié, Sud Ouest Université, éditions du Sud-ouest, 1997
- Dictionnaire Latin  – Français, F. Gaffiot, Hachette (édition n°44), Paris 1934.
- Le Robert,  Dictionnaire historique de la langue française, sous la direction d'A. Rey, Paris 1992, (1998 pour l'édition format de poche).

IV Documents d’étude paysagère

- Rocamadour, un cœur un environnement, Mairie de Rocamadour, 1993.
- Les sous-entités paysagères 1- Les Causses du Quercy, Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement, Cahors, 1996.
- Étude paysagère "Commune de Rocamadour", orientations et préconisations pour un projet de territoire, phase 1, Diagnostic Propositions d’orientation, Sté URBANE, Toulouse, 2000.
- Histoire du paysage français, tome I  Le sacré : de la Préhistoire au 15ème siècle, Jean - Robert Pitte, collection Approches, Tallandier, 1989
- Histoire du paysage français, tome II  Le profane : du 16 ème siècle à nos jours, Jean - Robert Pitte, collection Approches, Tallandier, 1989

V Documents spécifiques à "La Borie d’Imbert"

- La Borie d’Imbert, un conservatoire vivant de l’espace rural, réflexions préliminaires, esquisse de propositions, Joël Bye, 1997.
- Charte d’aménagement scénographique de la Borie d’Imbert, Association La Borie d’Imbert, 1999.
- Plan d’interprétation de la Borie d’Imbert, Association la Borie d’Imbert, 2000.

VI Documents pédagogiques

- 50 activités avec le paysage, R. Sourp, P. Guillaume, CRDP Midi-Pyrénées, Toulouse, 1999.
- Le nom des Arbres, fascicule extrait du Robert junior, Dictionnaire le Robert, 1999.
- Les mille lieux du paysage, fichier de géographie cycle 3,  PEMF, 2000.

VII Littérature

- Dans le chemin de buis, Gilles Lades, collection Terre d’encre, éditions du Laquet, 1998.
- La moitié du symbole, Gilles Lades, Rougerie, 1997.
- Le causse et la rivière, Gilles Lades, L’Arrière – Pays, 1994.
- Les forges d’Abel, Gilles Lades, La Bartavelle, 1993.

VIII Sites Internet

-I.G.N.
 http://www.ign.fr
- I.N.S.E.E.
http://www.recensement.insee.fr/
- P.N.R. des Causses du Quercy
http://www.parcs-naturels-regionaux.tm.fr/lesparcs/quera.html
- Propositions pédagogiques liées à l'environnement

http://www2.toulouse.iufm.fr/cahors/
- Lotec
http://perso.wanadoo.fr/lotec/
- Quercy net
 http://www.quercy.net/

FICHES DE PRÉPARATION

N°1 : "Émergence des représentations des élèves sur leur commune"

Objectif : Faire émerger les représentations des élèves sur leur commune.

Compétences mises en oeuvre :
Maîtrise de la langue :
appréhension des éléments constitutifs de notre langue (prégnance des origines occitanes, latines, gauloises, celtes).
Choix d’un vocabulaire adapté dans une situation de communication.
Compétences transversales :
 
Réflexion mentale sur son environnement.
Prise de conscience de la richesse du patrimoine oral, du savoir véhiculé, transmis par les anciens.
Géographie :
Mettre du sens sur les noms de lieu qui nous entourent, sur notre environnement quotidien proche, immédiat.
Histoire : Connaissance de la richesse de notre patrimoine.

Durée : 45 minutes

Organisation pédagogique : individualisé, collectif.

Matériel : feuille, stylo.

Travail des élèves :

Consigne : Vous allez noter sur une feuille les mots ou expressions qui vous " viennent à l’esprit ", que vous " voyez dans votre tête " quand vous pensez à Rocamadour ou lorsque vous entendez prononcé le mot Rocamadour.
Réalisation de la consigne.
Mise en commun des notes de chacun inscrites sur le tableau par un des élèves sous la dictée. Prise de connaissance des résultats. Confrontation des représentations de chacun, débat, explications, justifications.

Consigne : Ne serait-il pas possible, selon vous de regrouper ces mots ou expressions dans des rubriques ? Quels pourraient en être les titres, intitulés ?

Groupements envisagés : hommes - bâti - hydrographie - végétation - nature du sol - relief - voies de communication.

Trace écrite individuelle sous la forme d’un graphique (feuille A4 ou A3 selon le résultat obtenu) avec le nom de la commune en son centre et les différentes rubriques rayonnantes autour avec leurs intitulés chapeautant les mots proposés aux élèves.

Prolongement proposé : Vérifions à présent, si à partir de la signification de tous les noms attachés à notre notre village, indiquant des lieux (les toponymes) nous pouvons réaliser un tel classement sous forme de rubriques.

Consigne : Où habitez-vous ? Quel est le nom de votre hameau, lieu dit (en milieu rural) ? de votre rue (milieu urbain) ?

Sais-tu quel en est son origine ? sa signification ? Comment pourrions-nous la connaître, le savoir ? Qui pourrait nous aider dans cette recherche, cette tâche ? Existe-t-il des outils performants pour cela ?

A travers ces échanges, l’enseignant, et certains de ses élèves,  font surgir la signification des toponymes, le fait que ces noms soient porteurs de sens, nous transmettent une richesse, des informations, un patrimoine, une part d’histoire. 

d’où une prise de conscience

-du rôle de la langue régionale (occitan) dans la formation des toponymes, des langues latine, celte, gauloise, vieux français. Valorisation de ces langues.

- des informations véhiculées par les noms de lieux.

- du rôle des " anciens " dans les familles détenteurs et porteurs d’un savoir (cf. échanges inter-générationnels).

- de l’utilité des dictionnaires exhaustifs, historiques des langues françaises, mais sutout occitane et latine, des lexiques.

 

Fiche N°2 : "la toponymie"

Objectif : présentation d'une étude des toponymes de notre commune sur le site Internet de l'école.

Compétences mises en oeuvre :
-
Lecture :
comprendre que notre environnement et les noms qui le définissent sont issus d'un lointain passé, nous sont transmis comme un héritage, sont porteurs de sens ; recherche d'informations à partir de supports variés.
- Sciences : mettre en oeuvre un raisonnement hypothético-inductif et hypothético-déductif ; utiliser des objets techniques (ordinateur, numériseur).
- Maîtrise de la langue : appréhension des éléments constitutifs de notre langue (prégnance des origines occitanes, gauloises, latines et celtes).
- Histoire : utiliser les différentes sources historiques ; connaître des éléments de notre histoire régionale, de notre culture et prendre conscience de la richesse de notre patrimoine.
- Géographie : utiliser des outils diversifiés : cartes, plans, de différentes époques et à différentes échelles... mettre du sens sur les noms de lieu qui nous entourent, sur notre environnement quotidien

Organisation pédagogique :
Collectif, individualisé et de groupe.

Matériel :
- un extrait de la carte IGN série bleue (1/25 000) de la commune, couleur et plastifié par élève (format A3)
- un extrait de la carte IGN série bleue (1/25 000) de la commune, couleur, sous forme de transparent (format A4)
- un extrait de la carte de Cassini par élève (format A3)
- une carte géologique du secteur
- dictionnaires de la langue française (Le petit Robert, Le petit Larousse)
- Le Robert - dictionnaire historique de la langue française
- Lexique Occitan-Français
- Lexique de toponymie Occitane
- dictionnaires Latin-Français
- un retro projecteur
- un ou plusieurs ordinateurs de type multimédia, dont un disposant d'une connexion à Internet (modem, abonnement auprès d'une FAI, création d'un site sur l'espace prévu à cet effet) HTML (Microsoft Frontpage 2000), d'un logiciel de transfert de fichiers (Cute FTP), un numériseur.

Travail des élèves :
La recherche des toponymes présents sur la carte IGN série bleue (1/25 000) de la commune est individuelle (un extrait couleur plastifié pour chacun des élèves). Mise en commun des résultats (validation à l'aide du transparent projeté sur le tableau blanc).
Recherche par groupe sur les dictionnaires, guides, de la signification du toponyme rencontré. Proposition, argumentation, discussion, et validation par l'enseignant et le groupe classe.
Inscription du résultat de cette recherche dans un tableau sous Microsoft Frontpage 2000 (logiciel d'édition HTML) par deux élèves à tour de rôle... Possibilité de constituer 2 ou 3 groupes si l'on dispose de plusieurs ordinateurs dotés pour chacun d'eux du même logiciel d'édition.
Dans ce document sont donc présentées toutes nos hypothèses. Il comporte 3 colonnes : nom du lieu, son ou ses origines envisagées, et le domaine auquel son origine se réfère. Détermination à cet effet de grands domaines : relief, flore, faune, hydrographie, terres exploitées, nature du sol, bâti, croyances, voies de communication.
Illustration évoquant l'origine d'un toponyme réalisée individuellement par chacun des élèves. Vote afin d'en retenir quelques unes. Numérisation des ces dernières. Intégration dans le document final (dans des cellules du tableau).

Durée et nombre des séquences :
6 séquences de 45 minutes (variable en fonction de l'étendue de la commune, et de la richesse du patrimoniale de ses noms de lieu).

Place de cette séquence dans le projet "Lecture de Paysage"
Elle fait suit à une séquence où nous avons fait émerger chez les élèves leurs représentation sur leur commune et son environnement. Notions , idées, réflexions, illustrations. Nous avons tenté de les sérier en quelques grands domaines. Cette classification est donc maintenant à mettre en parallèle avec celle obtenue à partir de l'étude des toponymes. Se recoupent-elles ? Sont-elles fort différentes ?

Fiche N°3 : "l'étude d'un agrosystème"

Objectif : présentation de l'étude d'un agrosystème de type "caussenard" (site de la Borie d'Imbert sur la commune de Rocamadour) et mise en ligne sur le site Internet de l'école.

Compétences mises en oeuvre :
- Sciences : mettre en oeuvre un raisonnement hypothético-inductif et hypothético-déductif ; utiliser des objets techniques (ordinateur, appareil photonumérique).
- Maîtrise de la langue : prise de notes, réalisation de compte rendu
- Histoire : utiliser les différentes sources historiques ; connaître des éléments de notre histoire régionale, de notre culture et prendre conscience de l'évolution des cultures au cours des 50 dernières années.
- Géographie : utiliser des outils diversifiés : cartes, plans afin de se repérer dans un espace.
- Arts plastiques : réalisation d'illustrations

Matériel :
- un extrait de relevé de cadastre de la zone concernée par groupe
- un extrait de la carte IGN correspondant à visualiser le trajet
- un appareil photonumérique confié à un groupe
- matériel adapté à la prise de note en extérieur
- un ou plusieurs ordinateurs de type multimédia, dont un disposant d'une connexion à Internet (modem, abonnement auprès d'une FAI, création d'un site sur l'espace prévu à cet effet) HTML (Microsoft Frontpage 2000), d'un logiciel de transfert de fichiers (Cute FTP), un numériseur.

Déroulement de l'étude :
L'étude se décompose en trois phases principales :
- Préparation en classe d'une sortie sur le terrain : le but de la sortie est explicité aux enfants : il s'agit de réaliser un inventaire écrit et illustré (emplacement des bâtis particuliers) des différentes parcelles de terrain et de leurs fonctions respectives. Il est proposé aux élèves deux modes distincts d'organisation pour cette collecte d'informations : soit de façon individuelle, soit sous la forme de groupes de tailles réduite (3 éléments en moyenne). La deuxième proposition ayant été choisie par les élèves.
Chaque groupe devra réaliser l'inventaire d'un nombre de parcelles déterminé (numéro cadastral, nature du sol, la végétation présente, la fonction agricole probable et les différentes constructions avec avec leur fonction.
-Déroulement de la sortie : une fois sur le lieu à étudier, on procède à un repérage collectif  avec l'aide de l'extrait cadastral, les élèves sont répartis en groupe, on fixe un temps de travail et chaque groupe relève les spécificités des parcelles.
-Trace écrite de la sortie : une première séance est prévue afin de procéder à la réalisation de la trace écrite relatant l'enquête de chaque groupe. Lors d'une séance suivante, un enfant pour chacun des groupes est chargé de présenter à l'ensemble de la classe le compte rendu établi. Lors de cette séance, les enfants et les groupes sont amenés à justifier leur hypothèses quant aux fonctions envisagées des terres et des constructions des parcelles étudiées. Dans le cas présent, la lecture par l'enseignant d'un compte rendu réalisé à l'aide d'un agriculteur de la commune de la structure parcellaire de cette exploitation il y a environ 50 ans, permet aux élèves de vérifier la pertinence de leurs projets. Suite à cette lecture, les élèves, au sein de leur groupe, sont amenés à reformuler leur trace écrite. Elle est alors mise en forme (photographies, illustrations des enfants) sont venus compléter leurs propos, après décision collective. Le travail réalisé est alors mis en ligne sur le site de l'école par le groupe en charge de cette tâche pour le mois en cours.