Alexandre Le Grand

Présenté par : Maxime
le 10 avril 2000                                                                                                                                   
retour accueil exposés

SOMMAIRE :

I : Introduction
II : La Grèce Antique
III : La jeunesse d’Alexandre
IV : Alexandre au pouvoir
V : Conclusion

I) Introduction :

Alexandre, fils de Philippe II de Macédoine, naît à Pella, en Macédoine, en 356 av.J.-C. II a pour précepteur le philosophe Aristote, apprend l’art militaire dans des campagnes contre les Thraces et les lllyriens et participe à la bataille de Chéronée. Il succède 336 à son père, assassiné, dont il reprend les projets d'expansion en Asie.

II) La Grèce Antique :

Ce n’est pas une nation. Elle est formée de dizaines de cités dont la Macédoine au nord de la Grèce, cité d’Alexandre. Athènes est la ville la plus célèbre pour ses monuments. En Grèce, dans la plupart des cités le peuple a le pouvoir. Dans chaque cité les citoyens se réunissent, votent les lois, la guerre, la paix et surveillent le travail des magistrats qui, élus pour un an, dirigent la cité. Ce système de gouvernement s’appelle la démocratie.
La Macédoine, état d’Alexandre le grand est dirigée par un roi, Philippe II et à sa mort lui succède Alexandre. Les Grecs ont le sentiment d’appartenir au même pays (même si ces État-cités se font fréquemment la guerre) parce qu’ils parlent la même langue et qu'ils croient en la même mythologie. Les Grecs croient en des dizaines de dieux et de déesses, qui sont immortels et possèdent des pouvoirs considérables.

Exemple : Zeus est le maître du ciel et de la foudre
                Poséidon dieu de la mer
                Hadès dieu des enfers
                Athéna protège la cité d’Athènes
                Aphrodite est la déesse de l’amour etc.....

III) La jeunesse d’Alexandre :

En 359, le roi Philippe II, s’appuyant sur une armée bien organisée et des richesses importantes, des mines d’or, donne à son pays une véritable unité et la fait respecter par les autres Grecs. En 356, sa femme met au monde un fils, Alexandre, mais le roi ne se préoccupe pas beaucoup de lui. Un jour, Philippe et certains de ses compagnons tentent de dresser un cheval sans succès. Alexandre âgé de douze ans, fait avec son père le pari d’y réussir à lui seul. Philippe se moqua de lui, mais, en quelques minutes, le jeune garçon parvient à monter le cheval : Il avait remarqué que la bête était effrayée par sa propre ombre. Quelques mois plus tard, Philippe décide de s’occuper de l’éducation d’Alexandre. Philippe lui choisit comme précepteur le philosophe Aristote.

IV) Alexandre au pouvoir :

Avant de partir en guerre contre la Perse le roi Philippe est assassiné. Alexandre qui n’a que 18 ans reprend le projet de son père. Deux ans plus tard il a rassemblé 35000 Grecs et débarque en Asie Mineure, sur les bords d’un petit fleuve le Granique, il rencontre ses adversaires qui sont 3 fois plus nombreux. Alexandre n'hésite pas il traverse le fleuve et enfonce les lignes Perses et criant « Ennulios » C’est la victoire ! L’Asie Mineure tout entière est ouverte. La troupe poursuit sa route des mois durant, les Perses reculent toujours ils parvient en Égypte. Les égyptiens l'accueillent comme un libérateur et le proclament pharaon.. Il fonde la ville d’Alexandre et souhaite en faire un centre de rencontre des civilisations grecque et égyptienne. Puis Alexandre reprend la route pour en finir avec les Perses. Il les rencontre dans le désert par une chaleur terrible. 200 000 Perses contre 30 000 Grecs. Mais Alexandre et ses officiers déjouent les piéges de l’adversaire. Ils sont vainqueurs et atteignent la ville de Babylone. De là ils rejoignent Persepolis la capitale Perses à la poursuite du roi Darius, roi des Perses, mais celui-ci est assassiné par son propre lieutenant. Alexandre avec ses troupes le poursuit dans les montagnes pour le punir. Sur son passage, Alexandre crée de nombreuses villes, 70 cités dont 15 qui ont porté le nom d’Alexandrie. L’art de la Grèce rentre en Orient. Revenu en Grèce après un retour épuisant dans le désert de Gèdroisie où 10 000 personnes y ont péri. Alexandre consacre son temps à achever son œuvre, il veut que les Grecs et les Perses fondent un seul peuple. Il prépare une nouvelle expédition mais il tombe malade, la malaria, en quelques jours il s'affaiblit et meurt le 13 juin 323. Il n’avait que 33 ans.

Conclusion :

La mort d'Alexandre et le morcellement de son empire

Pendant la dernière année de sa vie, Alexandre a organisé l’administration de son immense empire. Il a fait tracer des routes, il a construit des villes. Et surtout, il a développé Alexandrie d’Égypte qui devient un port important, ce qu’il est resté jusqu’au XXe siècle. Alexandre a crée une monnaie valable dans tout l’empire pour faciliter les échanges commerciaux entre l’Orient et l’Occident.

Quiz et dictionnaire

Qui est le dieu de la mer ? Poseïdon
Quelle est la ville la plus célèbre ? Athènes
Qu’est ce que un philosophe ? C’est un savant
A quelle âge est mort Alexandre ? A 33 ans
Quelle jour est mort Alexandre ? Le 13 juin 323
Qui est Zeus ? C’est le maître du ciel et de la foudre
Quelle est la capitale de Perses ? C’est Persepolis
Quelle est la maladie d’Alexandre ? La malaria

Dictionnaire :

déesses : dieu au féminin

retour accueil exposés